Retrouvez ici

Nos dernières informations

Cette section vous permet de consulter nos dernières actualités AFAF sur la recherche.
Vous pouvez les retrouver aussi avec nos actualités générales sur la page Actualités.

Découvrez une des dernières publications scientifiques sur le calcitriol

Dans l’article “Calcitriol Treatment Is Safe and Increases Frataxin Levels in Friedreich Ataxia Patients” (“Le traitement par calcitriol est sans danger et augmente les niveaux de frataxine chez les patients atteints de l’ataxie de friedreich”), les auteurs rapportent les résultats d’un essai thérapeutique consistant en l’administration de 0,25mcg/j de calcitriol pendant 1an auprès de 15 patients AF.


Découvrez l’article complet : Calcitriol Treatment Is Safe and Increases Frataxin Levels in Friedreich Ataxia Patients – PubMed (nih.gov)

Alemany-Perna B, Tamarit J, Cabiscol E, Delaspre F, Miguela A, Huertas-Pons JM, Quiroga-Varela A, Merchan Ruiz M, López Domínguez D, Ramió I Torrentà L, Genís D, Ros J. Mov Disord. 2024 May 2.

Résumé par les auteurs

Contexte : Le calcitriol, la forme active de la vitamine D (également connue sous le nom de 1,25-dihydroxycholécalciférol), améliore le phénotype et augmente les niveaux de frataxine dans des modèles cellulaires d’ataxie de Friedreich (AF).

Objectif: Sur la base de ces résultats, nous avons cherché à mesurer les effets de 0,25 mcg/24h de calcitriol, administrés à des patients atteints d’AF pendant un an, sur la fonction neurologique et les niveaux de frataxine.

Méthode : 15 patients ont suivi le traitement pendant un an. Des évaluations des changements de la fonction neurologique (échelle SARA, 9-HPT, 8-MWT, test PATA) et de la qualité de vie (échelle de Barthel et questionnaire de qualité de vie Short Form (36) Health Survey [SF-36]) ont été réalisés. Les quantités de frataxine ont été mesurées dans des plaquettes isolées obtenues chez ces patients AF, chez des porteurs AF hétérozygotes (parents des patients FA) et chez des témoins non hétérozygotes appariés selon le sexe et l’âge.

Résultats : Bien que les patients n’aient pas connu d’amélioration neurologique observable, il y a eu une augmentation statistiquement significative des niveaux de frataxine par rapport aux valeurs initiales, de 5,5 à 7,0 pg/μg après 12 mois. Des différences dans les taux de frataxine rapportés aux taux de protéines totales ont été observées entre les témoins appariés selon le sexe et l’âge (18,1 pg/μg), les témoins relatifs (10,1 pg/μg) et les patients atteints d’AF (5,7 pg/μg). Le traitement a été bien toléré par la plupart des patients, et seuls certains d’entre eux ont présenté des effets indésirables mineurs au début de l’essai.

Conclusions : La dose de calcitriol de 0,25 mcg/24 h est sans danger pour les patients atteints de FRDA, et augmente les niveaux de frataxine. Nous ne pouvons pas exclure que des doses plus élevées administrées plus longtemps puissent apporter des bénéfices neurologiques.

Mardi 7 mai à 18 h 30 – Atelier visio N°15 : Lecture critique d’article scientifique

L’AFAF vous propose une nouvelle cession d’explication de texte scientifique (ou lecture critique d’article) sur le Nomlabofusp (CTI-1601), à partir de l’article suivant:
Safety, pharmacokinetics, and pharmacodynamics of nomlabofusp (CTI-1601) in Friedreich’s
ataxia (Sécurité, pharmacocinétique et pharmacodynamique du nomlabofusp (CTI-1601) dans
l’Ataxie de Friedreich), publié en février 2024 dans la revue Annals of clinical and translationnal neurology
disponible sur le lien suivant: https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/38311797/

Dans cet article, les auteurs présentent les résultats de leur étude de phase I concernant le
nomlabofusp (CTI-1601), une thérapie de remplacement de la frataxine. Le nomlabofusp est
une protéine de fusion recombinante (synthétisée in vitro) associant une protéine transporteuse
et la frataxine humaine mature.

Inscription par mail avant le 4 mai 2024 à l’adresse : secretairegeneraleAFAF@afaf.asso.fr
Un lien de connexion vous sera envoyé en retour.
N’hésitez pas à contacter le groupe recherche pour toute question à l’adresse :
recherche@afaf.asso.fr

Communication concernant le Skyclarys – avril 2024

Skyclarys est disponible en France depuis janvier 2024 pour les patients avec Ataxie de Friedreich
(AF) de plus de 16 ans qui sont affiliés à la sécurité sociale française sous réserve d’une prescription hospitalière par un neurologue ou neuropédiatre du réseau expert des filières BRAIN-TEAM et FILNEMUS, de l’absence de contre-indication et d’un suivi spécifique. A ce jour, la France est le seul pays d’Europe où Skyclarys est disponible.
L’arrivée de Skyclarys en janvier 2024 a nécessité, pour le réseau de référence, un important travail
de coordination nationale, ainsi qu’une réorganisation locale des centres qui doivent faire face à
une charge de travail accrue. Entre janvier et mars, le traitement a été dispensé à des patients ayant
en majorité une forme légère à modérée. Des patients avec une atteinte plus sévère ou des contre-
indications relatives ont pu aussi recevoir ce traitement après l’aval d’une réunion de concertation
pluridisciplinaire.
Fin mars 2024, 140 patients sont déjà inclus dont 77 avec traitements instaurés. Après discussion
collégiale, le réseau de référence fait le choix d’élargir la prescription, le score SARA < 30 ne fait plus
partie des critères pris en compte. Néanmoins, il est important de comprendre que la décision de
prescription reste évaluée en fonction du rapport bénéfice/risque attendu selon l’état de chaque
patient et est de la responsabilité du neurologue.


I. Qu’est-ce que Skyclarys (Omaveloxone) ? Comment est-il toléré?
Skyclarys protège du stress oxydatif et favorise la production énergétique. Dans les études cliniques,un bénéfice a été montré chez des patients atteints d’AF de plus de 16 ans, ayant une maladie débutante. Au terme d’un an de traitement, il existait une différence de l’échelle neurologique mFARS de 2,4 points (c’est à dire environ 2,4%) entre les patients traités par rapport au groupe non traité. Une étude de suivi à plus long terme a montré que la maladie progresse malgré tout chez tous les patients, mais elle suggère que cette aggravation est moins rapide chez les patients traités.
Les effets indésirables étaient : élévation du taux d’ALAT et maux de tête (37,3 % chacun), nausées
(33,3 %), élévation du taux d’ASAT et fatigue (21,6 % chacun), diarrhées (19,6 %), douleurs
oropharyngées (17,6 %), douleurs dorsales et musculaires (13,7 % chacun), et diminution de l’appétit
(11,8 %). La majorité des événements s’est produite au cours des 12 premières semaines de
traitement et était généralement transitoire et réversible.


II. Que signifie une prescription en accès précoce ?
L’accès précoce est une autorisation exceptionnelle accordée en dehors des règles habituelles qui
s’appliquent aux médicaments. En effet, concernant le Skyclarys, il y a encore plusieurs étapes
réglementaires, qui sont actuellement en cours et qui prendront plusieurs mois. L’accès précoce
permet de délivrer ce traitement, sans attendre la fin de ces étapes réglementaires.
L’accès précoce nécessite toutefois un recueil obligatoire de données pour s’assurer que le
médicament est sûr et efficace en conditions réelles d’utilisation. Le laboratoire déclare sans délai
tout effet indésirable suspecté d’être dû au médicament.


III. Est-ce que tous les patients peuvent bénéficier de ce traitement?
Il existe des contre-indications de prescription dans le RCP (Résumé des Caractéristiques du Produit) émis par les autorités de santé : insuffisance hépatique sévère, élévation importante des
transaminases et/ou de la bilirubine, insuffisance cardiaque congestive et grossesse en cours. Dans ces cas précis, Skyclarys ne sera pas proposé et pourra être interrompu si ces événements
surviennent sous traitement.
Par ailleurs, deux points d’attention sont soulevés par le réseau expert :
● Il n’y a aucune donnée d’efficacité, ou de tolérance chez les patients avec diabète
déséquilibré, antécédent d’insuffisance cardiaque ou arythmie qui étaient exclus des études.
● L’effet bénéfique a été montré seulement chez les patients avec une AF modérée.
Par conséquence, outre les contre-indications émises dans le RCP, des préconisations sont émises
par le réseau expert :
● Réserve, à discuter au cas par cas : atteinte neurologique évoluée, diabète déséquilibré,
diminution de la fraction d’éjection (FE<50%), antécédent récent d’insuffisance cardiaque,
arythmie/flutter, greffe cardiaque
● Vatiquinone : le double traitement pourra être proposé si le patient a terminé un an de
traitement par Vatiquinone en phase d’extension.
● Idebenone : surveillance accrue en cas d’association avec l’Idebenone à fortes doses.


IV. Comment savoir si je peux bénéficier du traitement, qui va pouvoir le délivrer ?
La décision de délivrance du traitement est strictement individuelle, prise avec le neurologue ou
neuropédiatre référent, en fonction de l’état clinique (en particulier neurologique et cardiologique)
et de critères biologiques (en particulier hépatiques). La décision de prescription est évaluée en
fonction du rapport bénéfice/risque attendu selon l’état individuel de chaque patient.
Seuls les neurologues et neuropédiatres des filières Maladies Rares BRAIN-TEAM et FILNEMUS
peuvent assurer cette délivrance, via une plateforme qui leur est spécifiquement accessible.
Sites des centres prescripteurs : https://brain-team.fr/ et https://www.filnemus.fr/.


V. Comment vont se dérouler les visites ?
Lors de la première visite, un examen neurologique sera réalisé, le dernier bilan cardiologique
(échographie cardiaque, ECG, compte-rendu de la dernière consultation) sera étudié et, idéalement
avant cette consultation, une prise de sang sera faite (ASAT, ALAT, Bilirubine totale, Bilirubine libre,
BNP ou Pro-BNP, bilan lipidique, glycémie, HbA1c et ß-HCG pour les femmes). Skyclarys diminuant
l’effet des contraceptifs hormonaux, il est conseillé aux femmes d’avoir une contraception efficace
ne reposant pas uniquement sur des hormones (association à un stérilet non hormonal ou
préservatif).
Si l’inclusion est décidée, une 2ème consultation est programmée, comprenant un examen
neurologique, une prise de sang et un questionnaire sur la qualité de vie qui permettront la
délivrance du traitement. Si la visite précédente date de moins de 1 mois, cette visite pourra être
écourtée ou réalisée par téléconsultation. Une date d’instauration sera convenue entre le
prescripteur et le patient.
Un bilan biologique tous les mois pendant les trois premiers mois puis à 6 et 12 mois sera demandé.
Le suivi aura lieu lors des consultations à 3 mois, 6 mois, puis tous les 6 mois, comprenant un
examen neurologique, vérification des résultats de la prise de sang, et le remplissage du
questionnaire sur la qualité de vie.

CRMR NEUROGENETIQUE : Pr A DURR, Dr C EWENCZYK
Filière des maladies neuromusculaires rares (FILNEMUS) : Pr S ATTARIAN

Pour poser une question, merci de répondre à  : recherche@afaf.asso.fr

Appel à projet 2024 – Call for projets 2024

L’appel à projets 2024 de l’AFAF vient d’être publié. L’AFAF travaille en partenariat avec la Fondation Maladies Rares pour cet appel à projet de recherche fondamentale. Les éléments de l’AAP sont disponibles sur le site de l’AFAF et sur le site de la Fondation Maladies Rares.

AFAF is woking with the Fondation Maladies Rares for its 2024 call for research projects which has just been published. Information is available on our website and on the website of the Fondation.

Publications récentes

Nous relayons ici des publications scientifiques récentes ayant trait à l’ataxie de Friedreich et qui ne seraient pas détaillées dans la section ‘nos dernières informations‘.

Vous trouverez la traduction du titre de l’article, les références et le lien vers la publication correspondante.

Vous pouvez contacter les membres du groupe recherche AFAF pour tout complément sur les articles mentionnés, par l’adresse recherche@afaf.asso.fr.

Cette section n’est pas exhaustive. Les articles ou publications qui font l’objet de traductions par l’AFAF, ou par d’autres associations, sont disponibles sur les autres pages de notre site, vous en serez informés dans la section.

Retrouvez par ailleurs notre bibliographie d’articles scientifiques sur la page de veille bibliographique.

Comparaison  par score de propension du traitement à l’omaveloxolone avec les données de l’histoire naturelle de l’ataxie de Friedreich

Lynch DR, Goldsberry A, Rummey C, Farmer J, Boesch S, Delatycki MB, Giunti P, Hoyle JC, Mariotti C, Mathews KD, Nachbauer W, Perlman S, Subramony SH, Wilmot G, Zesiewicz T, Weissfeld L, Meyer C. Ann Clin Transl Neurol.2024 Jan;11(1):4-16.

Date de publication : Janvier 2024

Article : Propensity matched comparison of omaveloxolone treatment to Friedreich ataxia natural history data – PubMed (nih.gov)

L’ataxie sensorielle et l’hypertrophie cardiaque provoqués par le stress oxydatif neurovasculaire dans des lignées de souris transgéniques chimiogénétiques

Références : Yadav S, Waldeck-Weiermair M, Spyropoulos F, Bronson R, Pandey AK, Das AA, Sisti AC, Covington TA, Thulabandu V, Caplan S, Chutkow W, Steinhorn B, Michel T.. Nat Commun. 2023 May 29;14(1):3094.

Date de publication : Mai 2023

Article : Sensory ataxia and cardiac hypertrophy caused by neurovascular oxidative stress in chemogenetic transgenic mouse lines (nih.gov)

Identification des doses intraveineuses efficaces et sûres d’AAVrh.10FXN pour traiter les manifestations cardiaques de l’ataxie de Friedreich

Références : Munoz-Zuluaga C, Gertz M, Yost-Bido M, Greco A, Gorman N, Chen A, Kooner V, Rosenberg JB, De BP, Kaminsky SM, Bborczuk A, Ricart Arbona R, Martin HR, Monette S, Khanna R, Barth JA, Crystal RG, Sondhi D. Hum Gene Ther. 2023 May 11.

Date de publication : Mai 2023

Article : Identification of Safe and Effective Intravenous Dose of AAVrh.10hFXN to Treat the Cardiac Manifestations of Friedreich’s Ataxia | Human Gene Therapy (liebertpub.com)

Efficacité de l’omaveloxolone dans l’ataxie de Friedreich: une analyse de début différé de l’extension de MOXIe

Références : Lynch DR, Chin MP, Boesch S, Delatycki MB, Giunti P, Goldsberry A, Hoyle JC, Mariotti C, Mathews KD, Nachbauer W, O’Grady M, Perlman S, Subramony SH, Wilmot G, Zesiewicz T, Meyer CJ. Mov Disord. 2023 Feb;38(2):313-320.

Date de publication : Février 2023

Article : Efficacy of Omaveloxolone in Friedreich’s Ataxia: Delayed‐Start Analysis of the MOXIe Extension – Lynch – 2023 – Movement Disorders – Wiley Online Library

logo AFAF (Association Française Ataxie Friedreich)

Avancer ensemble,

C’est aussi pouvoir compter sur votre aide !